Numéro 614 - mars 2022(dossier)

Assises HU 2021

Agir dans un monde d’incertitude

Un défi pour les CHU

Les 17es Assises hospitalo-universitaires se sont tenues les 9 et 10 décembre 2021 à Lille, en pleine 5e vague de la pandémie Covid, dans un climat d’incertitude qui a fait craindre à chaque instant leur annulation. Il aura fallu la ténacité et l’engagement des organisateurs, des participants et des intervenants pour que se déroule cette passionnante cession sur un thème d’actualité brûlante, que la guerre en Ukraine a depuis réactualisé s’il en était besoin. La plupart des certitudes qui faisaient croire que les maladies infectieuses et les conflits ne concernaient plus qu’un monde lointain, que nos procédures, nos connaissances et nos précautions nous éloignaient des aléas de la vie, se sont effondrées comme un château de cartes. Certes, l’incertitude n’était pas absente mais elle semblait sous contrôle, qu’elle soit économique, financière et médicale. Avec l’irruption brutale de la pandémie en décembre 2019, l’incertitude, après un temps d’incrédulité et de sidération, a dominé, pesé et demandé mobilisation et agilité à un système hospitalo-universitaire qui a retrouvé spontanément les valeurs fondatrices de ses engagements.

La vulnérabilité n’est pas la faiblesse. L’incertitude, le risque et les émotions de tous les jours ne sont pas des options. Le seul choix possible est une question d’engagement. La volonté d’assumer sa vulnérabilité et de l’embrasser détermine la profondeur du courage et la clarté du but.
Brené Brown (1)

Rien d’étonnant à ce que l’incertitude se soit invitée au programme, aux débats et échanges de ces Assises. Le défi a été tenu de tenir un événement moins programmatique que les précédentes éditions, avec un thème qui, dans ce contexte particulier, conduisait à beaucoup d’humilité et de questionnements. Ces Assises ont été aussi l’occasion de remercier l’ensemble des hospitaliers pour leur engagement depuis deux ans. La crise sanitaire a plongé collectivement les acteurs hospitalo-universitaires dans une incertitude totale, conduisant chaque collectif et chaque individu à prendre des décisions, à s’affranchir des carcans, frontières et freins aux initiatives. Avec des spécialistes multidisciplinaires, les travaux de ces rencontres ont abordé tous les aspects de la décision en situation d’incertitude. L’importance du collectif, du lien permanent avec le terrain pour ajuster ses décisions et du partage des valeurs a plus que jamais été soulignée comme un moteur de l’action. 

« Ce n’est pas le doute, c’est la certitude qui rend fou » : ce qu’écrit Nietzsche dans Ecce Homo entre en résonance avec la défiance que Freud manifestait envers toutes les formes de certitude, que ce soit dans le domaine scientifique, politique ou dans le champ du religieux. Au-delà de la richesse des contributions reprises dans ce numéro de Gestions hospitalières, il n’est pas inutile de reprendre la lecture de L’Incertitude, commis par Gérald Bronner en juillet 1997, ou celle de L’Incertitude qui vient des rêves de Roger Caillois parue en 1954 (2). Les travaux de ces Assises pourraient encore s’élargir en intégrant plus fortement à la stratégie des CHU l’ensemble des soignants et les patients. De leur côté, les sciences infirmières contribuent en effet à la compréhension de situations complexes et aux actions en contexte d’incertitude. Partant de la subjectivité et du vécu des individus, elles se sont emparées du concept d’incertitude pour analyser des situations de soins problématiques quant à l’avenir de la santé des patients. Depuis 1981, M.H. Mishel a engagé un travail scientifique conséquent en observant des situations complexes de soins produisant de l’incertitude sur l’avenir des personnes malades. L’auteur présente l’incertitude comme étant l’incapacité de l’individu à établir le lien entre les épisodes de la maladie et les événements à venir. L’incertitude survient parfois en présence de symptômes non familiers, de traitements médicaux complexes, de changements d’équipe soignante, d’informations manquantes ou mal comprises. Le manque de clarté dans la transmission de l’information au sujet de la sévérité et du pronostic de la maladie favorise aussi l’incertitude chez les patients.

Enfin, le management ne sera pas en reste sur la question de l’incertitude avec la vague VUCA. Au-delà de l’effet de mode que ces quatre lettres suscitent, le « VUCA world » met en lumière la difficulté de la prise de décisions dans un environnement complexe et incertain. VUCA, ce sont quatre termes : Volatility (volatilité), Uncertainty (incertitude), Complexity (complexité) et Ambiguity (ambiguïté). L’incertitude devient alors un atout pour la gouvernance et pour le manager qui doit l’amener à être davantage en capacité de poser, d’écouter et de regarder, tout en s’entourant de collaborateurs aux idées innovantes, capables de modifier leurs propositions en fonction des fluctuations, tant internes qu’externes à l’entreprise. 

Le compte-rendu de l’édition 2021 des Assises hospitalo–universitaires que nous prĂ©sentons dans ce dossier est signĂ© Florence Baguet et Julie Delaitre. Certains intervenants ont rendu sous forme d’articles leur prĂ©sentation. Merci Ă  tous pour leur collaboration.

Jean-Michel Budet
Directeur de la rédaction

 

Pour aller plus loin

Ch.-E. Bouée, « Entreprise : comment faire de l’instabilité une force », La Tribune, 21 janvier 2014. www.latribune.fr

N. Bennett, G. J. Lemoine, “What VUCA Really Means for You”, Harvard Business Review, janvier-février 2014. http://hbr.org/2014/01/what-vuca-really-means-for-you/ar/1

Ch. Vaufrey, « Les nouveaux critères qualité de la FAD dans un monde incertain »,Thot Cursus, 20 novembre 2012. http://cursus.edu/dossiers-articles/articles/19082/les-nouveaux-criteres-qualite-fad-dans/#.U5bMulh_ueZ

D. Lecordier, « Penser, agir et soigner en contexte d’incertitude », Recherche en soins infirmiers, janvier 2020, n° 140, p. 5-6 – www.cairn.info

M. Jaeger, « L’accompagnement social face à l’incertitude et à la défiance : les effets induits de la Covid 19 », Vie sociale, 2021, n°33, p.153-170. www.cairn.info

Notes

(1) B. Brown, Le Pouvoir de la vulnérabilité, Guy Trédaniel, 2014.

(2) G. Brommer, L’Incertitude, PUF, 1997, coll. Que sais-je ?

R. Caillois, L’Incertitude qui vient des rêves, Gallimard, 1954, coll. Idées n°488.