Numéro 614 - mars 2022dossier

Se préparer à agir

L’incertitude démographique

Muriel Barlet, sous-directrice de l’observation de la santé et de l’assurance maladie à la Drees, a présenté les bases méthodologiques des modèles de projections démographiques avant d’en détailler les principaux enseignements. L’ensemble des données évoquées lors de son intervention ainsi que les modèles dynamiques sont en accès libre sur Internet et font régulièrement l’objet de publications.

Les modèles de projection démographiques servent à aider à anticiper le nombre de professionnels qui seront disponibles dans les années à venir pour apporter des soins à la population. Ils concernent les professions réglementées : médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, infirmiers et masseurs-kinésithérapeutes. Cet exercice, mené depuis une vingtaine d’années, permet d’éclairer les décisions publiques pour l’entrée en formation des professionnels et de modéliser l’impact des décisions d’aujourd’hui sur les quarante prochaines années. Il s’agit bien de projections et non de prévisions, c’est-à-dire qu’on fait évoluer les modèles en fonction des comportements observés dans le passé, des comportements qui peuvent évoluer dans le futur. Les dernières projections pour la démographie des médecins datent de 2019 après la réforme du numerus apertus. Quand on les confronte à la réalité, on constate que pour les médecins de moins de 60 ans les projections de 2008 étaient plutôt en accord avec ce qui s’est passé. Après 2008, deux effets non anticipés ont fait dévier les projections de la réalité : la ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.