Numéro 614 - mars 2022dossier

Compte-rendu

Assises HU 2021 : introduction

L’incertitude : définition, analyse et impact

Pierre Mathiot, professeur de science politique et directeur de Sciences Po Lille, avait pour objectif de donner quelques clés d’analyse de la décision publique telle que la sociologie politique l’appréhende. Une idée générale est que l’incertitude, qu’elle concerne les processus qui conduisent à décider ou les dynamiques de mise en œuvre d’une décision, structure en grande partie l’action publique. La décision publique est fondée sur des formes d’incertitude qui ne sont pas forcément en lien avec la décision elle-même. Le regard des sciences humaines et sociales est donc utile pour compléter le regard médical et dépasser le modèle rationaliste qui structure largement les représentations d’un monde médical qui s’appuie sur les données objectivées d’une science fondée sur des preuves structurant la décision.

Les acteurs de la santé sont fortement marqués par ce qu’il est convenu d’appeler le « paradigme objectiviste » lequel, dit de façon résumée, consiste à poser que lorsqu’on parvient à mettre en évidence l’existence objectivée d’un problème, une action publique s’enclenchera pour régler ce problème. Par exemple, chiffrer le nombre de morts sur la route, le nombre des victimes de l’alcoolisme ou du tabagisme, puis les effets collectifs négatifs de ces phénomènes, doit conduire à la mise en œuvre de politiques de prévention et, partant, améliorer le fonctionnement général de la société. Pourtant, force est de constater que l’objectivation d’un problème sociétal, si elle peut être une condition nécessaire de sa politisation, n’en est pas pour autant une condition suffisante. Autrement dit, ce n’est pas parce que l’on est en mesure de montrer l’existence d’un fait social problématique que se met en place une politique publique dont le but serait d’en limiter les effets. Il n’existe pas de logique de cause à effets. Face à ce constat, l’approche dite « subjectiviste » met en avant d’autres éléments ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.