Numéro 514 - mars 2012rencontres de la santé

Inspection

Qui sont les gendarmes du monde sanitaire ?

Si la loi Hôpital, patients, santé, territoires (HPST) a voulu consacrer l’autonomie de l’hôpital et le pouvoir du directeur en se fondant sur la responsabilité et la contractualisation, elle a aussi contribué au renforcement du positionnement de l’hôpital dans la ligne hiérarchique de l’État en remettant en cause son rattachement aux collectivités locales et en faisant des agences régionales de santé le bras armé de la transposition de la révision des politiques publiques et de la modernisation de l’État aux établissements publics de santé.  L’État est lui-même contrôleur et auditeur de l’hôpital à travers le Parlement (commissions d’enquêtes, mission d’évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale), les ministères (Santé, Solidarité, Budget…) et les directions centrales (offre de soins, santé : comité des risques financiers, mission interministérielle France achats, service des achats de l’État…), la Direction générale de la modernisation de l’État, les corps d’inspection nationaux (Inspection générale des affaires sociales, des finances, conseillers généraux des établissements de ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.