Numéro 488 - septembre 2009graph

1re séance

Territoires et cultures

Le concept de territoire

Le terme « territoire » dĂ©signe une portion de l’espace que s’est attribuĂ© un individu ou un groupe ou qui est attribuĂ© par une autoritĂ© variable Ă  un individu ou Ă  un groupe. Le territoire comprend dans sa dĂ©finition la nĂ©cessitĂ© de la dĂ©fense de celui-ci, qui peut s’exprimer par la racine sanskrite pugh qui pourrait se traduire comme le bastion ou comme l’ultime dĂ©fense territoriale. Chez les insectes, la ruche ou la fourmiliĂšre correspond Ă  cette dĂ©nomination. S’y ajoute une notion de protection, liĂ©e Ă  la nidification, Ă  la reproduction et Ă  la sĂ©curisation du groupe en tant que tel ou de l’espĂšce. Chez les vertĂ©brĂ©s, le banc de poissons est l’image mĂȘme d’un territoire mobile, tridimensionnel et qui se dĂ©place dans l’espace. Chez les manchots, le territoire est surtout liĂ© Ă  la nidification et Ă  l’individuation des phĂ©nomĂšnes de rencontres. Chez les vertĂ©brĂ©s, comme les oiseaux, on passe de la thĂ©matique du « banc », ou de son Ă©quivalent, comme chez les Ă©tourneaux, Ă  celle de l’individuation spĂ©cifique comme l’aigle par exemple. Chez les vertĂ©brĂ©s supĂ©rieurs, dont les singes bonobos constituent l’entitĂ© ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.