Numéro 488 - septembre 2009graph

1re séance

Territoires et cultures

Le concept de territoire

Le terme « territoire » désigne une portion de l’espace que s’est attribué un individu ou un groupe ou qui est attribué par une autorité variable à un individu ou à un groupe. Le territoire comprend dans sa définition la nécessité de la défense de celui-ci, qui peut s’exprimer par la racine sanskrite pugh qui pourrait se traduire comme le bastion ou comme l’ultime défense territoriale. Chez les insectes, la ruche ou la fourmilière correspond à cette dénomination. S’y ajoute une notion de protection, liée à la nidification, à la reproduction et à la sécurisation du groupe en tant que tel ou de l’espèce. Chez les vertébrés, le banc de poissons est l’image même d’un territoire mobile, tridimensionnel et qui se déplace dans l’espace. Chez les manchots, le territoire est surtout lié à la nidification et à l’individuation des phénomènes de rencontres. Chez les vertébrés, comme les oiseaux, on passe de la thématique du « banc », ou de son équivalent, comme chez les étourneaux, à celle de l’individuation spécifique comme l’aigle par exemple. Chez les vertébrés supérieurs, dont les singes bonobos constituent l’entité ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.