Numéro 608 - septembre 2021dossier

management

L’impact durable du Covid-19

À plus d’un an et demi du début de la crise sanitaire, l’hôpital a changé de visage : des parcours renouvelés où les questions d’hygiène ont pris le pas sur les seuls enjeux de performance, un modèle de financement qui s’est inscrit dans le « quoi qu’il en coûte », un management offrant une nouvelle place à l’encadrement de proximité mais aussi source de décentrage de la direction de ses fonctions régaliennes traditionnelles… À l’heure de la vaccination et du déconfinement général dans les pays occidentaux, quels enseignements tirer et quelles méthodes conserver pour confirmer la capacité d’apprentissage et de transmission des équipes hospitalières ?

Directeur d’hôpital : un décentrage de sa fonction traditionnelle La fonction de direction est traditionnellement positionnée sur l’exercice de fonctions régaliennes (stratégie, finances, ressources humaines…) et la gestion de projets. Pendant la première phase de l’épidémie liée au Covid-19, la direction a adopté une posture de gestion de crise et pris des décisions d’organisation fondées sur une vision de ce qu’il semblait nécessaire pour passer la vague annoncée. Une fois inscrite dans la durée, autour d’une oscillation entre des indicateurs de retour à la normale (été 2020) et un risque de glissement vers une nouvelle vague qui ressemblait plus à une marée montante qu’à un tsunami, la direction s’est structurée pour concilier le maintien d’une organisation exceptionnelle et la reprise progressive d’une activité indispensable à la réponse au besoin de santé des patients reportés. Elle a ainsi : maintenu le principe d’une réunion de crise régulière, permettant de maintenir le dialogue entre les experts qui avaient contribué à la gestion de la première crise ; tiré les enseignements de la première ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.