Numéro 613 - fĂ©vrier 2022rĂ©flexion

psychiatrie

Innovation et pratiques de soin

à l’heure de la co-construction patients/soignants
Un cas d’étude autour de dispositifs de contenance volontaire

Né d’une double interrogation soignante et éthique sur les enjeux relatifs aux usages de la contention, le projet mené par la Chaire de Philosophie à l’hôpital au GHU Paris Psychiatrie & Neurosciences mobilise différentes compétences académiques, professionnelles et expérientielles pour imaginer et tester un dispositif de moindre recours et complémentaire à la contention. Pour renforcer l’autonomie du sujet pris en soin et faire de ce dispositif un outil de soin capacitaire, la notion de « contenance volontaire » est développée tout au long de la démarche de recherche-action. Celle-ci est collaborative depuis ses débuts, impliquant usagers, soignants, directeurs hospitaliers, chercheurs et designers.

Genèse du projet Contrairement à la contention mécanique – une procédure d’exception justifiée par une situation clinique dans le cadre d’une démarche thérapeutique, encadrée par la loi de modernisation de notre système de santé du 26 janvier 2016(1) et les recommandations de la Haute Autorité de santé(2) –, il n’existe à notre connaissance aucune forme de « contention volontaire(3) » décidée par le patient. [encadre_shortcode titre='enc_2022_81_01'] La proposition de ce projet est donc de co-concevoir un dispositif volontaire, de moindre recours que l’actuelle contention involontaire(4), permettant au sujet de se contenir d’une autre manière, avec l’aide de soignants ou de proches. Un objectif fort de ce projet est que le dispositif de soin proposé soit capacitaire(5), c’est-à-dire qu’il puisse être mis à disposition de l’usager pour lui donner le choix dans les options de soin, afin de restaurer en partie son autonomie. [encadre_shortcode titre='enc_2022_81_02'] Les objectifs de ce dispositif expérimental sont de prévenir les crises de type agitation ou montée d’angoisse, de promouvoir la désescalade et le ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.