Numéro 587 - juillet 2019dossier

formation

Partenariat patient/soignant

Un espace transitionnel au sein d’un Ifsi/Ifas

La formation initiale des étudiants en soins infirmiers (ESI) et des élèves aides-soignants (EAS) impose une double vision : celle d’être en phase avec les pratiques professionnelles soignantes comme avec les organisations de travail et celle d’être prospectif pour anticiper les exercices professionnels au regard de l’évolution des besoins en santé d’une population vieillissante marquée par un fort accroissement des pathologies chroniques. L’engagement de patients partenaires et les savoirs expérientiels du vécu de la maladie sont aujourd’hui un axe essentiel porté par un contexte multidimensionnel.

La Stratégie nationale de santé 2018-2022 décline parmi ses objectifs celui de l’innovation pour transformer notre système de santé, « en réaffirmant la place des usagers » et en favorisant l’adaptation de « la formation initiale des professionnels de santé, sociaux et médico-sociaux notamment pour développer la formation des étudiants au vécu du patient à la prise en compte de ses conditions de vie et de travail, ainsi qu’aux enjeux de la relation de soin et de la vulnérabilité ». Cette politique accompagne les profondes mutations qui marquent le monde de la santé et redéfinissent le rôle et les missions des institutions, des usagers, notamment les patients intervenants, ainsi que les relations entre soignants et patients. Les modèles fonctionnels de la relation médecin/malade, historiquement basés selon un axe activité/passivité(1), sont remis en question. Les transformations à l’œuvre sont induites par la reconnaissance de la place et de la participation des patients comme de leur expérience. « Cette évolution résulte d’un double mouvement : le changement des conceptions relatives à la santé et l’intervention active des ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.