Numéro 495 - avril 2010dossier

TIC et hôpital

TIC et performance des organisations de santé

La performance des organisations de santé – définie par la qualité du service rendu à la population, la réactivité des organisations et l’équité des financements – dépend largement de la capacité à mesurer, suivre et piloter le système. Pour ce faire, les technologies de l’information et de la communication (TIC) en sont l’instrument privilégié, disposant de plus d’un potentiel majeur pour appuyer la transformation du système de santé. Néanmoins, malgré son impact démontré sur la qualité des soins et l’accessibilité, ce levier reste peu utilisé, sans doute à cause de la difficulté à appréhender la portée économique des investissements dans les TIC, en particulier la complexité de la répartition des gains engendrés. La condition préalable à l’apparition de ces gains est de sécuriser les projets de système d’information, par leur cadrage, la mise en œuvre de bonnes pratiques de gouvernance et la mise en place d’une communication permettant de développer l’usage des technologies implantées.

La performance en santé La performance en santé est un terme ou un concept qui souvent étonne, voire effraie : très souvent associé ou confondu avec la notion d’efficience, il est compris comme une recherche d’efficacité organisationnelle et financière, voire de course à l’efficacité, au détriment des notions de déontologie et de qualité. Il est donc important de définir ce terme dans le contexte des systèmes ou des organisations de santé. L’Agence nationale d’appui à la performance (Anap) a retenu la définition de l’Organisation mondiale de la santé (1). Pour définir la performance, trois objectifs ou axes ont été déterminés : améliorer la santé des individus, que ce soit le niveau moyen de la population ou sa distribution parmi les individus ; améliorer la réactivité de l’organisation du système de santé ou de l’organisation, sa capacité à répondre aux attentes de la population, toujours avec les deux composantes niveau moyen et égalité de cette réactivité ; adresser l’équité des contributions financières, en particulier pour les différents individus. Une fois cette définition posée, il devient ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.