Numéro 626 - mai 2023dossier

réflexion

Infirmier, malaise dans le genre ?

En 2017, dans un article consacré à l’égalité des droits, Marie-Gabrielle Vaissière-Bonnet mettait en exergue que celle entre hommes et femmes n’est que théorique à l’hôpital(1). La réalité, par l’entremise de ce qu’il est convenu d’appeler l’« escalator de verre » (en référence au plafond de verre)(2), montre une forte inégalité, notamment dans l’évolution de carrière des infirmiers/ères dans le service public hospitalier. En raison même de ses principes et de ses valeurs (égalité, neutralité…), cet espace ne devrait pourtant connaître – entre autres – aucune discrimination par le sexe. Au-delà du constat in fine que M.-G. Vaissière-Bonnet dénonçait en le dévoilant, cette situation est aussi insidieuse qu’inacceptable. Il est possible toutefois qu’elle relève d’un ressort plus inattendu qu’un simple héritage d’un patriarcat justement combattu, mais presque toujours passé sous silence.

On peut s’interroger sur le fait que les infirmiers se précipitent sur cet escalator qui ne semble transparent que parce que les infirmières s’y engagent moins, mais qu’elles voient pourtant tout autant que leurs collègues masculins. Et on peut penser que si elles l’empruntent moins, c’est qu’elles en ressentent moins le besoin dans la logique de la bonne personne au bon endroit. Et inversement. L’essentiel de la question se situe peut-être à ce niveau : pourquoi, alors qu’ils ne représentent que 10-12 % de la profession infirmière, les hommes en représentent-ils le double dans l’encadrement ? Il est indéniable que, comme on peut l’observer dans le corps médical, l’appétence pour le pouvoir sur fond d’héritage patriarcal constitue un moteur important. Il ne semble pour autant ne pas en épuiser l’ensemble de la causalité. On peut aussi poser comme hypothèse la complexité pour des hommes (au sens biologique et social du terme), ou au moins pour un certain nombre d’entre eux, d’exercer un métier particulièrement « genré », comme l’on dit aujourd’hui. Cette problématique rend même, comme le rapporte M.-G. ...

Identifiez-vous ou créez un compte si vous ne l'avez pas encore fait. Cela vous permet de :

  • Lire la suite des articles gratuits (marqués d'une puce verte).
  • Lire la suite des articles payants (marqués d'une puce rouge).

Pour les abonnés, pensez à bien renseigner dans votre profil votre numéro d'abonné pour activer la lecture des articles payants.