Numéro 615 - avril 2022réflexion

Europe

Crise sanitaire : l’impact sur les systèmes de santé

Épisode 1 : Analyse d’une crise systémique

Tel un scénario futuriste, une pandémie mondiale accompagne notre quotidien depuis janvier 2020 ; la crise sanitaire liée au Covid-19 a engendré de nombreux morts, un coût mondial de plus de 28 K milliards de dollars, et ce n’est pas terminé. Elle a aussi mis en exergue les limites des systèmes de santé de l’ensemble des pays, dont la France. Pouvions-nous l’anticiper ? Peut-on en tirer des leçons ? L’objet du travail universitaire mené par les auteurs et présenté en partie ici consistait en un comparatif européen sur l’impact de cette crise afin d’émettre des recommandations d’évolution du système de santé français au long terme(1). Une recherche bibliographique a été réalisée sur cinq pays – France, Royaume-Uni, Finlande, Allemagne, Italie – et un questionnaire quantitatif a permis de la confronter aux avis de 70 acteurs de santé, dont deux Finlandais. À partir de ces analyses, de nouvelles recommandations ont été proposées afin d’améliorer notre système de santé sur les thématiques de la gouvernance, la communication, la collaboration entre les établissements de santé privés et publics, sur le financement des soins de santé et sur l’Union européenne. La majorité de ces propositions étant applicables dès 2022, les auteurs souhaitent mettre à profit les enseignements de cette recherche afin d’être acteurs de ces changements.

« Cygne noir », voici le nom que l’on pourrait donner à la crise du Covid-19 selon la terminologie employée par Nassim Nicholas Taleb. Dans son livre Le Cygne noir : la puissance de l’imprévisible, l’auteur développe ce concept qui définit « un évènement improbable, dont l’impact est considérable mais qui apparaît rétrospectivement comme prévisible ». En 2015, le fondateur de Microsoft, Bill Gates, avait prophétisé le scénario d’une pandémie mondiale. Si, à l’époque, cela pouvait sembler irréel voire futuriste, ce scénario s’est malheureusement produit seulement cinq ans plus tard. La population a alors découvert les mots « confinement », « masque chirurgical » et prit la triste habitude d’entendre quotidiennement le décompte des morts du Covid-19.  Étions-nous prêts ? Les États avaient-ils anticipé un plan de gestion de crise à déployer si besoin ? Le système de santé était-il armé pour faire face ? Force est de constater que la réponse est non. Au-delà du coût mondial pharaonique de 28 000 milliards de dollars, la crise du Covid-19 a mis en exergue les limites et les failles des systèmes de ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.