Numéro 563 - fĂ©vrier 2017dossier

Innovation

Structurer et renforcer la recherche clinique

Le CHU moteur de l’écosystĂšme territorial

La recherche hospitaliĂšre est actuellement la seule Ă  ĂȘtre Ă  la fois fondamentale, translationnelle et clinique : elle rĂ©unit autour du malade les chercheurs, les cliniciens, les soignants et les industriels de santĂ©. Son dynamisme actuel se traduit en nombre de publications, d’innovations ou de brevets. Source d’innovation et d’attractivitĂ© pour les personnels autant que pour les patients, elle souffre aujourd’hui d’un manque de lisibilitĂ© et d’une structuration des financements complexe et peu comprĂ©hensible par l’ensemble des acteurs. Via l’émiettement des crĂ©dits Merri et la multiplicitĂ© des acteurs Ă  l’origine des financements (europĂ©ens, nationaux, rĂ©gionaux, parapublics, industriels, fondations privĂ©es), la redistribution des financements de la recherche est mal perçue par l’ensemble des acteurs universitaires et hospitaliers.

Des financements complexes et un manque de lisibilitĂ© L’absence de taille critique de nos Ă©quipes et des systĂšmes d’information interropĂ©rables gĂ©nĂšre un dĂ©ficit de valorisation des cohortes de recherche existantes : les donnĂ©es cliniques, biologiques et d’imagerie de nos recherches sont insuffisamment exploitĂ©es au sein des instituts hospitalo-universitaires (IHU), des dĂ©partements hospitalo-universitaires (DHU), des fĂ©dĂ©rations hospitalo-universitaires (FHU) (1) et autres structures liant soins, enseignement et recherche. En plus d’une coordination des dynamiques et des projets pour Ă©viter la concurrence entre les Ă©tablissements, l’un des enjeux majeurs des annĂ©es Ă  venir est la professionnalisation des mĂ©tiers de la recherche, qui nĂ©cessitent de plus en plus des compĂ©tences techniques, rares et coĂ»teuses. Enfin, la France manque de structures souples et accessibles de soutien Ă  l’innovation permettant d’accompagner le dĂ©veloppement industriel d’une invention rĂ©alisĂ©e au sein d’un CHU. Le dĂ©lai d’intĂ©gration des innovations est particuliĂšrement long : il faut trois ans pour valider une innovation, contre six mois dans ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.