Numéro 589 - octobre 2019dossier

entretien

Les grands chantiers RH

Gestion des carrières, suppression de la notation, dialogue social, recrutement des contractuels, télétravail, égalité femme/homme, GHT… Emmanuelle Prot, directrice des ressources humaines et de la politique sociale du centre hospitalier de Carcassonne, répond aux questions de Jean-Yves Copin sur l’impact de la loi de transformation de la fonction publique sur son métier, ses fonctions et ses missions auprès des agents hospitaliers.

La loi de transformation de la fonction publique comporte de nombreuses modifications et un calendrier d’application s’écoulant sur quatre ans. Comment envisagez-vous, au sein de votre équipe et sur le territoire, la présentation de ces différentes mesures ? Après avoir été cinq ans directrice des affaires médicales et des coopérations au CH de Carcassonne, j’ai évolué en début d’année vers la direction des ressources humaines de ce même établissement. Je vais répondre à votre question en me plaçant du strict point de vue de la DRH. Après des évolutions statutaires comme la mise en place du PPCR et des évolutions techniques comme le prélèvement à la source, cette loi met en jeu trois types de changement dans les DRH : des mesures d’adaptation des pratiques professionnelles qui restent essentiellement dans le périmètre de la DRH : les autorisations d’absence, les mesures en faveur des aidants, le volet disciplinaire, l’organisation de la composition des jurys… Les modifications des pratiques professionnelles pourront dans ce cas faire l’objet de notes techniques et d’ajustements ponctuels ; des mesures qui vont apporter ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.