Numéro 500 - novembre 2010dossier

L'usager

Le long chemin vers la reconnaissance des droits des patients

« Les êtres humains sont et doivent être fondement, but et sujets de toutes les institutions où se manifeste la vie sociale. » Jean XXIII, Encyclique Mater et Magistra, 1961   Cette citation introduit l’article de Gestions hospitalières de l’année 1969, « Pour une hospitalisation plus humaine », des Drs C. Huriet, G. Cuny, H. Poulizac. Durant les années 1960, la place de l’usager au sein de l’hôpital est souvent abordée. Les moyens que doivent mettre en place les établissements au service des patients sont évoqués, de manière récurrente ; le besoin d’humanisation des structures est souligné. Les circulaires de 1958 et de 1970 relatives à l’humanisation des hôpitaux sont au cœur du questionnement des auteurs de cette époque. Les années 1970 vont donner naissance à la charte du malade (circulaire du 20 septembre 1974) qui sera suivie de nombreuses interrogations quant à la place du malade à l’hôpital. La réflexion sur la qualité de la prise en charge du patient ne va jamais cesser et l’accélération législative de la fin des années 1990 avec l’ordonnance 96-346 portant réforme de l’hospitalisation publique et privée ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.