Numéro 565 - avril 2017dossier

Gestion des risques

Équipements de laboratoire : investissement ou entretien ?

Conception d’un outil d’aide à la décision

Le département Laboratoires de l’établissement pharmaceutique de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris a souhaité mettre en place une analyse des risques sur l’ensemble de ses équipements afin d’identifier les dangers et de quantifier les risques en lien avec ces appareils. La réflexion a abouti à la création d’un outil informatique permettant de suivre la criticité des équipements. Cet exemple de management de la qualité par les risques examiné sous l’angle pharmaceutique peut parfaitement s’appliquer à d’autres processus où la maîtrise des risques est un enjeu primordial.

L’établissement pharmaceutique (EP) de l’AP-HP met à disposition des hôpitaux des médicaments indispensables pour, le plus souvent, un très faible nombre de patients. Il peut s’agir d’antidotes, de médicaments orphelins ou de traitements de certaines maladies métaboliques. Le laboratoire de contrôle qualité est un maillon essentiel dans la chaîne de fabrication de ces médicaments puisqu’il assure leur conformité aux référentiels en vigueur et donc la qualité des produits. Toute entrave dans le flux de son activité peut avoir des conséquences importantes sur la mise à disposition de ces médicaments et le risque de rupture d’approvisionnement. Lors d’une étude préliminaire sur ce sujet, les équipements de laboratoire sont apparus comme un des éléments primordiaux et potentiellement le plus bloquant dans le flux d’analyse. Dans le cadre de ses objectifs qualité, le département Laboratoires (DL) de l’EP de l’AP-HP a souhaité mettre en place une analyse des risques sur l’ensemble de ses équipements afin d’identifier les dangers et de quantifier les risques en lien avec ces appareils : criticité du parc d’appareillage, ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *