Numéro 572 - janvier 2018réflexion

société

Comprendre les nouvelles conditions de travail/1

Métamorphose de la valeur travail et perte de sens

La définition des conditions de travail se veut assez large pour englober tous les aspects environnementaux qui entourent le travailleur. Ces conditions désignent l’ensemble des paramètres « matériels » (techniques et humains), mais aussi « immatériels » (organisationnels, normatifs, sociaux et managériaux) qui influent sur la satisfaction et le sens trouvés quotidiennement au travail et dont résultent l’épanouissement personnel et la bonne réalisation des missions du service. La réflexion de l’auteur porte sur les aspects immatériels, tant leur importance est soulignée dans les causes du malaise de l’hôpital public. La difficulté de l’exercice est bien là, car ce qui ne se conçoit pas bien, ne s’énonce pas clairement. Mettre des mots précis sur les aspects immatériels reste complexe, ce qui laisse souvent une impression vague de mal-être, sans définition, et bien sûr une impossibilité constitutive de trouver des remèdes efficaces. Par conséquent, tous les acteurs de l’hôpital interprètent ces phénomènes à leur avantage ou pour défendre une posture attendue. C’est toute l’ambition de cette analyse, étayée par la littérature actuelle : ressaisir ce qui nous file entre les doigts chaque fois que nous cherchons les causes de nos difficultés et les solutions à nos malheurs. Premier volet d’une trilogie, les deux suivants à paraître dans les numéros de février et mars.

Une condition est définie par tout ce qui détermine, de quelque manière que ce soit, une conséquence. Il existe ainsi une relation de cause à effet, une chaîne chronologique où la condition ordonne sa conséquence, comme une nécessité. L’effet est conditionné par sa cause. Toutefois, cause et condition ne sont pas synonymes car si la cause produit mécaniquement (scientifiquement) son effet, une condition est toujours un préalable. Si elle est nécessaire, elle n’est cependant pas toujours suffisante pour créer une action. Pour résumer, les conditions sont des facteurs favorables, voire nécessaires (au sens où nous parlons de condition sine qua non) à la conséquence, mais elles ne sont pas directement sa cause. Par exemple, si, dans une situation précise, nous disons que « toutes conditions sont réunies pour que… », il manquera toujours la cause déclenchante. Et c’est heureux car nous comprenons que les éléments naturels fonctionnent selon la causalité mécanique (la loi de la gravité par exemple qui fait que les corps chutent vers le sol), mais il serait inouï d’appliquer cette logique à l’humain qui existe à la fois sous le régime du ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.