Numéro 613 - février 2022dossier

stratégie

Secteur personnes âgées et numérique

Un virage à prendre

Extrait de l’ouvrage Innovations et management des structures de santé en France(1), qui réunit de manière inédite plus d’une cinquantaine d’experts de notoriété nationale et internationale aux profils hybrides, cet article, qui fait référence au temps 2 de la phase d’amorçage du programme ESMS numérique(2), met l’accent sur les nombreuses innovations et initiatives portées par les structures médico-sociales pour accompagner la transformation de l’offre de soins sur le territoire. Si l’on s’intéresse, en particulier, aux conséquences de la crise sanitaire sur la prise en charge des personnes âgées dépendantes, les logiques de gestion ont montré des signes de fragilité structurels. Il est urgent d’adopter des instruments de pilotage contribuant à inscrire la réponse aux besoins de prise en charge des personnes âgées dans un processus de territorialisation. Le défi consiste à accompagner la digitalisation de l’offre médico-sociale dans une logique d’informatique communicante : quel atout représente le numérique dans le processus de territorialisation du système de santé, ou comment proposer une offre de soins adaptée aux besoins de la population, quels chantiers de travail ouvrir collectivement pour accompagner la résilience des territoires face aux futures crises ?

Il va sans dire que la crise sanitaire a eu le mérite de favoriser l’expérimentation accélérée de nouvelles pratiques organisationnelles dans le secteur médico-social, notamment les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), et de renforcer l’importance du management de proximité, plus à même de gérer et faire remonter les problématiques locales pour une adaptation rapide. Les organisations ont été mises au défi de s’ajuster très rapidement pour faire face à l’urgence et ont dû rompre avec une culture managériale très hiérarchique fondée en grande partie sur le « commandement et le contrôle ». Avec l’interconnexion des crises – sanitaire, économique, sociale, environnementale –, l’ensemble des parties prenantes de l’écosystème de santé a été appelé à trouver d’autres moyens pour faire exister et assurer la cohésion du corps social, organiser l’intelligence collective dans un monde où le travail à distance est devenu structurellement la norme. Car en revalorisant le rôle de la proximité, la crise sanitaire a obligé les organisations du secteur médico-social pour personnes ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.