Numéro 610 - novembre 2021expĂ©rience patient

efficience

Repenser le suivi des maladies chroniques

L’apnée du sommeil à l’hôpital Bichat

Le suivi des pathologies chroniques nécessite parfois de repenser l’organisation du service hospitalier, afin de mieux répondre aux besoins des patients. En effet, l’information de ces derniers et leur éducation thérapeutique, l’organisation du lien avec la ville ou la gestion de la file active sont des problématiques que l’on retrouve dans de nombreux services. La méthode d’accompagnement basée sur l’amélioration continue utilisée par l’équipe Innovation de la direction de la stratégie et de la transformation de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris permet de les aborder en s’adaptant aux contraintes de terrain. En 2019, le service d’explorations fonctionnelles multidisciplinaires-physiologie-centre du sommeil de l’hôpital Bichat a mené un projet d’équipe autour du suivi des patients atteints du syndrome d’apnée du sommeil, une pathologie dont la prévalence augmente très fortement.

Le syndrome d’apnée du sommeil est une pathologie chronique, traitée par un appareil à pression positive qui doit être porté pendant chaque phase de sommeil. Les patients sont suivis par un prestataire à domicile et par un médecin, dans un premier temps à l’hôpital (au moins pendant quatre ans) puis potentiellement en ville. La prévalence de cette pathologie augmente, et l’on estime aujourd’hui que 80 % de la population n’est pas diagnostiquée(1). Comment suivre ces patients au mieux, créer un parcours fluide et coordonné, en lien avec la ville, et ainsi désengorger le service ? C’est face à ces enjeux que le service d’explorations fonctionnelles multidisciplinaires-physiologie-centre du sommeil de l’hôpital Bichat a sollicité un accompagnement de la part de l’équipe Innovation de la direction de la stratégie et de la transformation de l’AP-HP(2). [encadre_shortcode titre='enc_2021_550_01'] Objectifs du projet  Réaccroître la part de nouveaux patients dans la file active (croissance très faible du fait de la chronicité du suivi et non-réadressage à la ville). Réduire les délais de prises en charge (+ 6 mois par ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.