Numéro 611 - dĂ©cembre 2021dossier

Ministère de la Santé

Mieux manager, mieux soigner*

À qui mieux mieux…

Il faut un minimum de sincérité cette année avec nos lecteurs. Il arrive fréquemment que pour nos numéros annuels dédiés « L’hôpital au rapport », le comité de rédaction de la revue se découvre d’humeur taquine. Après deux ans de crise épidémique et de promesses d’un « monde d’après », il lui importait d’observer scrupuleusement ce qui pouvait émerger, « administrativement », d’une période aussi délicate, suscitant méfiance et espoir. Après « Soigner les soignants », ou plus précisément « Prendre soin de ceux qui nous soignent », plan national stratégique présenté le 5 décembre 2016 pour répondre à la crise sociale des professionnels, le ministère de la Santé a présenté cet été 2021 un guide pour décliner les différentes évolutions réglementaires issues du Ségur de la santé. L’occasion de mettre en avant un lien supposé entre management et qualité des soins, puis d’accompagner les acteurs dans les transformations de gouvernance et de fonctionnement interne des établissements de santé.

Mettre en œuvre le Ségur de la santé Partant du constat évident que l’hôpital public a connu des évolutions majeures dans son organisation interne ces dernières années, exacerbées par la crise sanitaire, la circulaire du 6 août 2021 développe un guide, Mieux manager pour mieux soigner, qui se présente comme la matérialisation d’une stratégie cohérente depuis plusieurs années pour améliorer le fonctionnement des établissements de santé. Explicitement pour les rédacteurs, et bien après une revendication bien connue des médecins, la loi Hôpital, patients, santé, territoires (HPST) n’est plus adaptée. En effet, la mise en place d’une architecture de l’organisation interne de l’hôpital avec de nouveaux modes d’organisation et de gouvernance pour les établissements (composition et fonctionnement du conseil de surveillance, du directoire et de la commission médicale d’établissement, organisation en pôles d’activité clinique et médico-technique), a « parfois donné aux équipes hospitalières le sentiment d’un éloignement de la prise de décision, d’une organisation plus rigide et d’une perte de sens ». Pour améliorer les ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.