Numéro 605 - avril 2021dossier

initiative

L’impression 3D sanitaire d’urgence

Les travaux de la « ferme » de Port-Royal

Face aux risques de pénurie de dispositifs médicaux dans les établissements publics de santé, une dynamique interprofessionnelle inédite a germé durant la première vague de Covid-19. Ingénieurs et soignants ont travaillé de concert pour concevoir, financer et installer en dix jours la plus grande plateforme mondiale d’impression 3D sanitaire au cœur du cloître de Port-Royal (hôpital Cochin, AP-HP).

Les établissements de santé sont actuellement dans une situation paradoxale : confrontés à des impératifs budgétaires, réglementaires et à des enjeux de performance croissants, ils doivent parallèlement être porteurs de projets originaux, sources d’attractivité, de fidélisation et de positionnement international. La faculté d’innover à l’hôpital découle ainsi d’intuitions disruptives, portée par les professionnels et nourrie de talents multiples.   Durant la première vague de la pandémie liée au Covid-19, l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a été sur le front de la lutte contre le virus et au cœur de questions sanitaires inédites. Submergée par le flux de patients infectés, l’institution a dû faire face à des risques de rupture de chaînes d’approvisionnement internationales. La fourniture de dispositifs médicaux, devenue un goulot d’étranglement, mettait au défi la sécurité des usagers, des agents et le fonctionnement général des établissements de santé.  De nombreuses initiatives internes ont fleuri pour pallier ces risques d’incidents, dont la « ferme » d’impression 3D de Port-Royal. La ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.