Numéro 618 - septembre 2022dossier

Focus

Les projets médico-soignants au cœur des investissements

L’exemple du GHT Grand Paris Nord Est

Pour faire face aux défis de santé publique et répondre aux besoins de la population de son territoire, le groupement hospitalier de territoire (GHT) Grand Paris Nord Est s’était doté d’un projet médico-soignant de rattrapage. Le plan Ségur et la mise en œuvre du Conseil scientifique des investissements en santé (CSIS) ont débloqué une situation financière difficile et changé la donne par un rééquilibrage des priorités et des attendus dans la conception des investissements en santé.

Le GHT Grand Paris Nord Est (GPNE) – composé des CHI Robert-Ballanger, à Aulnay-sous-Bois, du GHI Le Raincy-Montfermeil et du CHI André-Grégoire, à Montreuil – est un acteur incontournable de la prise en charge sanitaire en Seine-Saint-Denis (93). Il couvre tous les modes de prise en charge – MCO, psychiatrie, SSR, Ehpad, USLD –, avec une capacité de 1 753 lits et places.  Le GHT a été constitué en 2016, la direction commune date de 2018 mais sans personnalité juridique unique. Il s’agit là du principal groupe de santé public du 93, département d’Île-de-France conjuguant une progression démographique plus dynamique que la moyenne nationale et des indicateurs de santé et sociaux traduisant une précarité accrue de la population du territoire (maladies chroniques plus fréquentes, affections psychiatriques…). Ce besoin accru de prise en soins de la population nécessite des services d’accueil des urgences (SAU) de grande dimension ainsi qu’une adaptation du capacitaire et du plateau technique, d’autant que la densité de l’offre de soins, hospitalière comme ambulatoire, est déjà une des plus faibles d’Île-de-France.  Pour faire ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.