Numéro 620 - novembre 2022rĂ©flexion

initiative

La pension pour chiens

Outil d’attractivité et de diversification de l’offre de soins

Les animaux prennent une place croissante dans les foyers français. Dans un contexte de recherche de nouveaux leviers d’attractivité pour les établissements publics de santé, il est possible d’imaginer mettre en place des pensions pour animaux domestiques dédiées aux agents hospitaliers. Après les crèches, les salles de musculation et les espaces de sieste, la prise en charge des compagnons à quatre pattes peut ainsi représenter une opportunité qui améliorerait la qualité de vie des professionnels. Parallèlement, pourquoi ne pas capitaliser sur ces installations pour mettre en place des soins de support et ateliers inspirés de la zoothérapie, voire envisager de nouveaux services pour les personnes hospitalisées en leur permettant d’amener leurs animaux ?

L’hôpital public fait face à un défi d’attractivité qui concerne l’ensemble des professionnels qui y travaillent. Dans ce contexte, les établissements publics de santé (EPS) proposent une palette de plus en plus étoffée de services d’accompagnement aux agents. De la mise à disposition d’une crèche à la salle de musculation et aux espaces de sieste, les décideurs hospitaliers rivalisent d’inventivité pour attirer les talents et améliorer leurs conditions de travail. Or, les animaux de compagnie occupent aujourd’hui une place croissante dans les foyers français : près de deux sur trois possèdent un animal de compagnie [1]. Cette tendance est tellement forte que certaines personnes déclarent les considérer comme des membres à part entière de leur famille [2,3]. Malgré ces évolutions, aucun établissement n’a à ce jour mis en place de service dédié à la prise en charge des animaux de compagnies du personnel. Pourtant, être propriétaire d’un animal implique de pouvoir le sortir, le nourrir, lui accorder de l’attention et complexifie la vie quotidienne des propriétaires. De ce fait, il peut être intéressant de considérer ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.