Numéro 605 - avril 2021dossier

analyse

Innover via les achats

L’expérience du Danemark

Le secteur de la santé est celui où l’adoption des innovations est la plus difficile(1). Des études internationales ont identifié différentes raisons à cela, l’une d’elles étant la gestion des achats. Un motif encore plus vrai lorsque s’y ajoutent les contraintes du secteur public, qui doit démontrer un processus transparent et équitable envers tous ses fournisseurs(2). Depuis une dizaine d’années, le concept de value based procurement (achat fondé sur la valeur) séduit. L’objectif est de sortir la gestion des achats d’une simple logique d’économie issue de prix toujours plus bas consentis par les fournisseurs pour des solutions plus sophistiquées, générant d’autres types de bénéfices nécessaires pour le patient ou le milieu de la santé, offrant ainsi davantage de latitude pour intégrer des innovations. Cet objectif louable ne semble pourtant pas si simple à mettre en œuvre. S’il y a bien des expériences menées ici et là dans les hôpitaux(3), celles du Danemark se démarquent depuis le milieu des années 2010, avec des organisations de santé qui s’engagent activement dans une démarche d’achats fondée sur la valeur et concluant des partenariats public/privé avec différents fournisseurs. Ce retour d’expérience peut alimenter les actions des décideurs de pays industrialisés aux prises avec les mêmes défis afin de concilier les meilleurs soins possibles tout en en contrôlant les coûts. 

La gestion par catégorie Pour bien comprendre la mise en œuvre de l’achat fondé sur la valeur au Danemark, il est important d’appréhender un outil utilisé depuis la fin des années 2000 dans les organisations d’achat du secteur danois de la santé : la gestion par catégorie, ou category management (encadré 1).  [encadre_shortcode titre='enc_2021_229_01'] La gestion par catégorie est un concept émergent généralement utilisé dans des organisations de pointe en gestion des achats. Compte tenu de son caractère novateur, plusieurs pratiques peuvent y être associées. La gestion par catégorie telle qu’utilisée au Danemark se veut une extension d’outils comme le portefeuille d’achats. Ce dernier se décline en une matrice en deux axes, généralement l’importance de l’achat et la dépendance de l’acheteur vis-à-vis son marché fournisseur. Du croisement de ces deux critères, quatre cadrans émergent, avec pour chacun des stratégies d’achats mieux adaptées. Au portefeuille d’achats, il est possible d’associer un portefeuille de fournisseurs qui vient lui aussi positionner ces derniers sur deux axes(4). La gestion par catégorie combine ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.