Numéro 619 - octobre 2022réflexion

management

Garantie humaine de l’IA et “proof of care”

Des méthodologies émergentes complémentaires

Dans notre numéro de juin-juillet étaient présentés les cadres généraux respectifs des méthodologies de proof of care (POC) et de garantie humaine de l’intelligence artificielle (IA)(1). Le présent article apporte un regard croisé sur la complémentarité de ces méthodologies émergentes de management de l’innovation numérique au sein des établissements de santé. Ces démarches en sont désormais parvenues au stade applicatif. Le collège de garantie humaine peut ainsi être considéré comme un cas d’usage du POC dans le domaine de l’IA en santé. L’évaluation globale des résultats obtenus par les premières expériences pilotes est en cours. 

La méthodologie de proof of care – POC –, construite par la Chaire de Philosophie à l’hôpital, peut se définir comme un outil de management de projet, dans le sens où il permet aux acteurs en présence de s’approprier l’objet par étapes successives. Dérivé des méthodologies de preuves de concept – proof of concept –, le POC constitue une approche globale de l’innovation en santé. Il revendique une démarche résolument expérimentale par laquelle une innovation, dont le besoin d’usage aura été identifié, sera mise au banc d’essai avec les professionnels des établissements de santé et, idéalement, les patients et leurs représentants. Ce faisant, le POC représente une véritable approche de co-construction de l’innovation en santé, s’appuyant tout à la fois sur une dimension participative et sur une logique de capitalisation des résultats dans un objectif de réplicabilité. Le proof of care a ainsi vocation à aborder l’ensemble des domaines de l’innovation en santé par une implication des acteurs de terrain, comme dans le cas de l’innovation aux urgences. Il emprunte également des éléments méthodologiques aux approches de ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.