Numéro 584 - mars 2019dossier

guide

S’orienter dans les nouvelles pratiques managériales

Le management hospitalier se transforme au gré des modes et il est parfois difficile de s’y retrouver. L’hôpital public a ainsi connu successivement un encadrement traditionnel, avec une administration centralisée, l’arrivée de managers cyniques, calqués sur le modèle de l’entreprise avec la rentabilité et la suppression de personnel pour seule ligne de mire, et le management participatif, libéré, axé sur le dialogue et l’utopie d’une organisation sans hiérarchie. Il arrive aussi que les styles de management coexistent… Plus ou moins bien.

Qu’est-ce qu’un manager ? Aujourd’hui, tout le monde manage, et donc tout le monde s’en mêle. Il existe pourtant une littérature classique pour définir les principales fonctions du manager dans une organisation de travail. Au début du XXe siècle, Henri Fayol est l’un des premiers à tenter de construire une théorie du management à travers cinq grandes fonctions. Une décomposition du rôle de manager dans l’objectif de doter le corps managérial d’un ensemble de principes et de règles, à l’image du scientifique. Fayol assigne aussi au chef d’entreprise des missions aussi complexes que surprenantes pour l’époque : susciter un « perfectionnement » permanent et indéfini de toutes les activités de l’entreprise, agir comme un chef politique attentif à « constituer le corps social » de l’entreprise… Il rejoint ainsi des précurseurs du management tels Saint-Simon ou Taylor pour qui, derrière la rigueur scientifique des méthodes, l’enjeu prioritaire restait la coopération des travailleurs et leur solidarité. Les cinq grandes fonctions définies par Fayol : la fonction prévision, prioritaire, consiste à décider ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.