Numéro 578 - septembre 2018colloque

Réflexion

Psychiatrie et territoire ?

Il y aurait bien des façons de répondre à cette question. Celle retenue ici est de voir comment le territoire est une partie intégrante des conceptions de la psychiatrie et de ses évolutions. La permanence du concept de territoire au sein de la psychiatrie, bien plus ancienne que la psychiatrie de secteur et à l’origine même de sa constitution, est un encouragement à articuler la recherche en psychiatrie autour de cette notion.

Faut-il proposer une nouvelle périodisation de l’histoire de la psychiatrie ? Il existe diverses périodisations de l’histoire de la psychiatrie, toutes passionnantes et informatives(1). Elles oublient parfois cette idée que « les faits [ne] sont [que] des clous à quoi accrocher l’idée(2)». D’autres périodisations, visent à soutenir une idée. L’archétype ici est évidemment celui fournit par Michel Foucault(3). L’existence même de ces différentes périodisations ou familles de périodisations est caractéristique d’une activité intellectuelle qui n’est pas parvenue au stade scientifique auquel elle prétend, qui se caractérise essentiellement par l’établissement de relations causales dans l’origine, le cours et le traitement des maladies, le tout avançant par « conjectures et réfutations », pour reprendre le titre de l’ouvrage si heuristique de Carl Popper(4). Il se trouve que le territoire occupe depuis longtemps une place centrale dans les préoccupations de la psychiatrie.  Revivifier la psychiatrie À l’heure où la territorialisation de l’action sanitaire occupe de plus en plus largement le champ de la médecine tout ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.