Numéro 594 - mars 2020dossier

initiative

« L’hôpital s’arrondit »

L’expérience du CH de Roubaix

En 2017, dans un climat social difficile, le CH de Roubaix décide de changer la vision de la grossesse et de rendre les conditions de travail « physiques » de la femme enceinte plus acceptables au regard de son état de santé. En toile de fond, la lutte contre l’absentéisme prématernité et un maintien au travail au bénéfice de tous.

En 2017, les relations sociales au centre hospitalier de Roubaix étaient particulièrement dégradées. Cela se traduisait notamment par des difficultés à tenir les instances réglementaires dans de bonnes conditions. À titre d’exemple, les séances du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) étaient systématiquement bloquées et ne pouvaient apporter un éclairage sur les projets portés par l’institution.  Afin de rétablir le dialogue, la direction de l’établissement a proposé aux représentants du CHSCT de travailler dans un groupe de travail spécifique sur une thématique commune.  A été retenu le modus operandi suivant :  en instance plénière, le CHSCT détermine chaque année une thématique ;  un groupe de travail paritaire se réunit deux fois par semaine ; les coûts liés au déploiement du projet doivent être modérés ; les actions mises en place doivent améliorer de manière concrète les conditions de travail des agents.  L’objectif de la démarche était double : recréer du « liant » au sein du CH et remettre autour de la table les membres de la direction et les ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.