Numéro 588 - septembre 2019international

Québec

Les défis de la gestion du parc d’aides techniques

La réorganisation au printemps 2015 du réseau québécois de la santé a mené à la création des centres intégrés de santé et des services sociaux (CISSS), fruit de la fusion d’établissements souvent répartis sur de vastes territoires. Plusieurs gestionnaires de ces nouveaux centres se sont interrogés sur les processus associés à la gestion de leur parc d’aides techniques – barres d’appui, cannes, surfaces thérapeutiques, matelas orthopédiques, lits mécaniques…– généralement octroyées à des usagers ayant des besoins pour une période déterminée, de quelques semaines à plusieurs années(1). Au Québec, ces équipements sont gérés selon une logique de prêt impliquant des défis de traçabilité, de nettoyage, de contrôle des risques infectieux, d’entretien, de transport et d’installation, mais aussi des enjeux liés à des équipements en fin de vie et à l’achat de nouveaux matériels. Cet article est la synthèse de deux mandats de recherche réalisés dans deux établissements de santé québécois qui visaient à formuler une série de recommandations afin de développer un plan de redressement des pratiques de gestion du parc d’aides techniques. 

Le point de départ de ces travaux a été la disparité des pratiques en vigueur dans les établissements étudiés. Le mandat a principalement été mené auprès de deux centres intégrés de santé et des services sociaux (CISSS) québécois, chacun comptant une demi-douzaine de sous-territoires, tous dotés, avant la création du CISSS, d’un service de soutien à domicile (SAD) et d’un parc d’aides techniques. Pour collecter les données, nous avons adopté une méthodologie similaire à celle utilisée pour étudier la gestion des stocks dans différents blocs opératoires(2). Ainsi, la collecte de données incluait d’abord une phase d’entrevues avec le personnel du SAD de chaque sous-territoire des deux établissements (encadré 1). Celles-ci portaient sur les différentes étapes du processus de gestion opérationnelle du prêt d’équipements. À ces entretiens se sont ajoutées des visites des principaux sites où se déroulaient les activités d’entreposage et d’entretien des aides techniques. Ces visites ont permis de constater l’état de l’infrastructure d’entreposage et de nettoyage des équipements. [encadre_shortcode ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.