Numéro 523 - fĂ©vrier 2013universitĂ© d’étĂ© alzheimer

Citoyenneté

Le droit de vote de la personne malade

Le droit de vote est un droit fondamental dans les pays démocratiques, qui doit être préservé pour tous les citoyens. Faciliter le vote des citoyens ayant une altération des fonctions cognitives (AFC) et souhaitant voter sans favoriser un détournement de leur vote ne peut que renforcer l’intégrité générale du processus électoral.

La volonté du législateur français d’aller dans ce sens s’est traduite par la publication récente de textes concernant notamment l’accessibilité des bureaux de vote et des techniques de vote aux personnes ayant un handicap mental ou psychique (loi n° 2005-102) et l’abandon de la suppression systématique de la possibilité de pouvoir exercer son droit de vote par le majeur protégé (loi n° 2007-308). Cependant, la mise en application de ces différents principes pose de multiples questions.  Nous avons conduit dans le service, grâce au soutien de la fondation Médéric-Alzheimer, une étude observationnelle portant sur l’exercice du droit de vote des résidents en Ehpad et en long séjour lors des élections européennes de 2009. Parmi 146 établissements interrogés en zone urbaine (Île-de-France) et rurale (régions Auvergne et Limousin), 95 établissements accueillant 9 500 résidents ont répondu à un questionnaire. Les principaux résultats de ce travail sont que le taux de participation est très faible (4 % vs 42 % - taux global de participation), que les raisons avancées de l’abstention étaient un handicap physique ou un problème de ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.