Numéro 495 - avril 2010dossier

Tic et territoires

La télésanté

Constatant que « malgré l’arrivée à maturité d’un certain nombre de technologies et de services, le développement de la télésanté reste en deçà des besoins et des attentes », le Premier ministre a confié, en juin dernier, à Pierre Lasbordes, député et vice-président de l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques, auteur du rapport sur le dossier médical personnel (DMP), une mission pour mettre en place les conditions du déploiement de ce type de services. Après avoir présenté les enjeux et les bénéfices attendus, et mené une analyse critique de plus de six cents références mondiales, la mission parlementaire s’est attachée à une feuille de route 2010-2014 très volontariste.

Au travers du plan quinquennal écoresponsable proposé, l’ambition du rapport Lasbordes (1) est d’offrir à l’ensemble de nos concitoyens un accès aux soins facilité, une meilleure qualité de soins, un maintien à domicile aussi long que possible participant à la préservation du lien social, un plus grand confort dans la prise en charge replaçant l’usager et le patient au cœur des dispositifs de santé et l’opportunité pour l’industrie française de devenir un leader mondial des applications. L’utilisation dans le domaine de la santé des technologies de l’information et de la communication ouvre des perspectives considérables, notamment dans le cas des applications de télésanté qui permettent le diagnostic et la prise en charge à distance et peuvent contribuer à l’amélioration substantielle de l’accès aux soins et à l’efficacité pour l’accompagnement médico-social de la perte d’autonomie. Un enjeu majeur de qualité des soins et de garantie d’accès aux soins « Fédérateur d’énergie et de créativité, le déploiement de la télésanté est un enjeu majeur de qualité des soins et de garantie d’accès aux soins pour ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.