Numéro 576 - mai 2018expĂ©rience

performance

La base de Reims

Un levier opérationnel au service du pilotage stratégique

Les redimensionnements capacitaires issus des projets du Comité de performance et de modernisation des établissements de santé (Copermo), le nécessaire virage ambulatoire et la stratégie de groupe public portée par les GHT ont provoqué des remises en cause historiques auprès de l’ensemble des acteurs hospitaliers. Entre appréhensions exacerbées sur la vision patrimoniale des lits au sein des structures et espoirs inavoués sur le redimensionnement des services autour d’une meilleure efficience des organisations et des parcours de soin pour les patients, les acteurs ont besoin de repères autant que de pédagogie. La base de Reims présentée ici et développée au service des CHU-CHR a le mérite de clarifier les repères organisationnels et de développer des outils au service du lien entre activités, moyens et indicateurs de performance. Sa création et son ambition de ressources pour les acteurs hospitaliers contribuent aux regroupements d’activités, aux recompositions de l’offre de soin et à des mutualisations éventuelles.

Créée en 2008 à l’initiative du CHU de Reims, la base de Reims traduit la volonté de contribuer à l’analyse de la performance médico-économique et organisationnelle des activités et la nécessité d’une réflexion pragmatique sur une efficience adaptée à l’organisation de chaque spécialité(1). Elle associe à ce jour la majorité des CHU-CHR – 29 membres sur 32 – autour de la production d’indicateurs de performance médico-économique d’efficience soignante et médicale déclinés par service de soins. Ces indicateurs non anonymisés pour ses adhérents, étudiés conjointement sur la base de leur positionnement par rapport aux quartiles de l’échantillon, permettent aux directions des établissements de mettre en évidence les possibles marges d’optimisation de leurs structures. La forte participation des CHU adhérents à chaque campagne annuelle de la base permet de disposer, pour chaque spécialité étudiée, d’un échantillon significatif. La non-anonymisation des données permet également de sélectionner les établissements les plus pertinents pour élaborer un benchmarking utile pour le dialogue de gestion avec les acteurs de terrain ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *