Numéro 605 - avril 2021colloque

SRSp-mars 2021

Santé et architecture

Pour des environnements de vie « hospitaliers » favorables à la santé

Au programme de ce colloque de bon niveau, plusieurs thématiques avec, à la base, un constat : la santé n’est pas le soin, rappelé dès les années 1980 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et une piste de travail : concilier architecture et santé.

Un intervenant l’a souligné, « […] le recours au système de soin, c’est quand tout le reste a échoué […] ». Cela rend humble face aux grands projets hospitaliers. Il est certes plus facile de construire un hôpital que de travailler sur des thématiques économiques et sociales favorisant l’état de bien-être. La notion « d’exposome » est un concept intéressant qui amène à réfléchir en dehors des murs de l’hôpital ou clinique. Nous le savons tous, l’OMS estime qu’une activité physique accrue, une alimentation plus saine et l’arrêt du tabagisme permettraient d’éviter jusqu’à 80 % des maladies coronariennes, 90 % des cas de diabète de type 2 et 30 % de tous les cancers.  Je me souviens d’un projet passionnant dans le nord de la France où la communauté de communes souhaitait profiter de la construction d’un hôpital innovant pour le replacer dans un circuit global de prévention/éducation/bien-être. Nous sommes loin de la T2A et de ses silos de financement, et au cœur sans doute d’un processus d’amélioration de la santé et non uniquement du soin. Alors faut-il arrêter de construire et mettre ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.