Numéro 617 - juin 2022dossier

réflexion

Le numérique et le système de santé de demain

Paraphrasant Malraux, on pourrait dire que « l’hôpital du 21siècle sera numérique ou ne sera pas ». Il sera donc numérique. Ce sont historiquement les crises qui font entrer les sociétés dans des ères nouvelles. De ce point de vue, la crise du Covid a indéniablement constitué un accélérateur prodigieux pour la diffusion des usages du numérique dans le monde de la santé, ancrant définitivement dans le paysage des tendances déjà à l’œuvre depuis plusieurs années. À l’orée de transformations majeures de nos outils, de nos pratiques et de l’ensemble du système de santé, il n’est donc pas illégitime de se demander comment le numérique façonne l’environnement et l’ensemble du système de santé dans lequel patients, professionnels, managers et autorités publiques évolueront demain. Répondre à cette interrogation revient à constater que, comme souvent, la technique et les usages précèdent leur appropriation socialement régulée. En d’autres termes, le numérique constituera un formidable levier à condition qu’un certain nombre de préalables soient levés et qu’un accompagnement au long cours de la diffusion des outils numériques se mette en place. La technologie, qui crée souvent ses propres usages, ne se suffit en effet jamais à elle-même sur le temps long.

Le numérique impacte l’ensemble des compartiments du système de santé, irriguant acteurs et pratiques et jouant de plus en plus au fil du temps un rôle déterminant dans la performance des institutions de santé. On pourra, pour s’en convaincre, illustrer le propos à partir de quatre clés déterminant la performance du système de santé : ressources humaines, innovation, territoires et patient(1). En matière de ressources humaines, les enjeux du recrutement et de la fidélisation des personnels supposent des institutions de santé numériquement agiles, c’est-à-dire donnant à leurs salariés ou futurs salariés un accès fluide et facilité à l’information sur les carrières ou les postes vacants et disposant d’outils informatiques performants et conviviaux créant les conditions d’une meilleure qualité de vie au travail (QVT). La performance des outils permet en effet de diminuer les tâches répétitives ou à faible valeur ajoutée et facilite un accès rapide à une information sécurisée. Cela donne du sens au travail, ce qui est, comme de nombreuses études l’ont démontré, un facteur puissant de QVT. Cela permet également le ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.