Numéro 619 - octobre 2022dossier

Stratégie

La dynamique participative

Pour une implication des cadres de santé dans la conduite de projets

Promouvoir un esprit d’équipe au sein d’un pôle requiert le juste équilibre entre relation, implication et participation, en tenant compte des périmètres et champs d’intervention des cadres. Cela représente un véritable levier pour initier la réflexion professionnelle et ainsi s’adapter au changement, même en période de crise sanitaire. Pour mener à bien la gestion de projets, comment s’articulent relation et implication entre cadres de santé d’une même organisation de pôle ?

Le monde hospitalier est ancré dans un fonctionnement reposant sur des systèmes en perpétuelle mouvance, contraintes législatives obligent. Ces organisations tendent à une homogénéisation, toujours recherchée lors de chaque nouvelle réforme gouvernementale. Or, au fur et à mesure des crises sanitaires, nous constatons à quel point celles-ci peuvent contrarier les pensées idéalistes du système de santé français.  Le contexte actuel illustre la diversité des rouages existants et amorce la problématique des défis à relever pour maintenir la dynamique des mutations hospitalières. L’intégration des équipes polaires au sein de la direction contribue à l’essor d’un nouveau mode de coordination, notamment dans la conduite de projet. Donner du sens aux tâches et aux projets transversaux demande au trinôme de pôle (cadre supérieur de santé/chef de pôle/cadre administratif) une « analyse comme une hybridation de leurs compétences, qui ont désormais à gérer un budget qui leur est délégué par un contrat de pôle [1] », générant une gestion organisationnelle décloisonnée. Le cadre de santé occupe une position clé l’obligeant à ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.