Numéro 618 - septembre 2022dossier

pilotage

Investissements en santé

Le projet médical et les enjeux territoriaux au cœur du dispositif

Les années postérieures aux plans Hôpital 2007 et Hôpital 2012 ont été suivies d’un fort recul de l’investissement (de 6,4 milliards d’euros en 2010 à 3,9 milliards d’euros en 2019), avec en corollaire une augmentation du taux moyen de vétusté des équipements et des bâtiments. À la suite de ces plans, l’endettement des établissements a fortement augmenté sur la période (60 % entre 2008 et 2013), passant de 11,2 milliards d’euros à 29,1 milliards d’euros, avant de se stabiliser autour de 30 milliards d’euros en 2019. Face à ce constat, le Ségur de la santé a acté la relance d’un plan massif pour des investissements structurants pour l’offre de soins de chaque territoire, mais aussi pour des investissements du quotidien au bénéfice des patients et des soignants.

Les accords du Ségur de la santé ont validé la relance de l’investissement sanitaire à hauteur de 15 milliards d’euros pour les dix prochaines années (contre 8,8 milliards d’euros cumulés pour les plans Hôpital 2007/2012), dont une partie est refinancée par l’Union européenne.  Au sein de cette enveloppe, 7,5 milliards d’euros ont pour objectif de moderniser l’offre de soins, avec un financement des projets d’investissement structurants au sein de chaque territoire dans l’objectif d’améliorer l’accès aux soins. En complément, pour améliorer rapidement et significativement le fonctionnement courant des établissements de santé, le Ségur prévoit des investissements dits « du quotidien » (1,5 milliard d’euros). Ainsi, en 2021, 500 millions d’euros ont été délégués à plus de 2 000 établissements pour des opérations dont le premier objectif est l’amélioration de la prise en charge pour le patient, avec des investissements concernant les matériels et équipements médicaux et biomédicaux, l’équipement hôtelier et logistique ou encore des opérations de travaux courants ou de rénovations légères. La relance ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.