Numéro 605 - avril 2021dossier

réflexion

Innovation : une difficile et complexe définition

Étudier les innovations dans les organisations, notamment sur la base de données secondaires, conduit à faire référence à une définition « subjective » de l’innovation. L’innovation est ainsi définie comme étant l’adoption d’un changement perçu comme nouveau pour une organisation et un environnement donné. Le terme « nouveau » peut être considéré à la lumière de Schumpeter(1) comme toute façon différente de faire les choses. L’idée de départ peut être une combinaison d’idées anciennes, un schéma qui remet en cause l’ordre présent, une formule ou une approche perçues comme complètement nouvelles par les individus impliqués. Le Minnesota Innovation Research Program(2) définit le processus d’innovation comme le développement et la mise en œuvre d’idées nouvelles par des individus qui engagent des transactions dans un contexte institutionnel donné. Cette définition est suffisamment large pour s’appliquer à des innovations portant à la fois sur des produits ou des services, des procédés de production, des méthodes de gestion ou encore des structures organisationnelles. Que ce soit dans la société en général ou, ce qui nous intéresse ici, à l’hôpital… 

Toujours selon Schumpeter, père de la notion de destruction créatrice – idée selon laquelle la disparition de secteurs d’activité est concomitante à l’émergence de nouvelles activités –, le processus d’innovation est lié à celui du changement, pas à celui de l’invention. Mais si l’innovation implique toujours le changement, tout changement – en tant qu’il n’est pas toujours perçu comme nouveau par l’organisation – n’est pas une innovation. D’autre part, l’innovation peut être générée en interne ou fournie par une organisation extérieure. L’introduction du système de prise de rendez-vous de Doctolib à l’hôpital en est une illustration. Dans les recherches sur l’innovation, de nombreux auteurs ont tenté de catégoriser les formes que pouvait prendre celle-ci, en distinguant innovation organisationnelle et innovation technologique, innovation « produit » et innovation « process », ou encore innovation incrémentale et innovation radicale. Mais ces approches dichotomiques sont largement critiquables car les oppositions créées ne sont bien souvent qu’apparentes. Ainsi, la distinction entre système technique et ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.