Numéro 528 - septembre 2013expérience

Communication

Enthousiasmer son personnel par une stratégie d’information

La création d’une unité de pédopsychiatrie hospitalière de soins, la mise en place d’une prise en charge clinique peu développée et la gestion d’une nouvelle équipe pluri­disciplinaire ont amené l’auteur, chef soignant, à renforcer l’envoi d’informations qui accompagnent le plan mensuel de travail. C’est face aux questions sur l’importance et l’impact du partage des informations dans une réalité souvent difficile et complexe que l’outil ICP (Informations complémentaires aux plans mensuels de travail) a été développé. Il s’agit d’un déploiement d’informations précises avec une structuration et une réflexion autour de la communication qui vise à créer des points de références pour les professionnels et implique la notion de valeurs.

Vouloir améliorer son environnement professionnel et les interactions entre les personnes est une aspiration naturelle à tout être humain. Pourtant, la tâche s’avère rude et les défis nombreux. Face aux enjeux individuels et groupaux, aux dynamiques existantes, aux imprévus fréquents et à une complexification des tâches, la nécessité de « penser » son travail et de trouver des outils pouvant répondre aux besoins s’avère rapidement essentielle. Les professionnels confrontés à ces sujets découvrent un ensemble d’outils et de techniques dont la communication est un point clé. La perspective de maintenir la dynamique constructive d’une équipe amène à des réflexions sur la méthode qui permet d’aborder les personnes: parler, écouter, échanger, « communiquer » des informations, mais aussi des messages, des idées, des valeurs… Le contexte : une unité d’hospitalisation Une unité d’hospitalisation comporte plusieurs spécificités contextuelles :  le cadre général : il représente la question existentielle de toute unité. Il est défini par son utilité (par exemple la vision qui y est attribuée, ses missions ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.