Numéro 612 - janvier 2022dossier

anesthésie-réanimation

Des professionnels impliqués

Conscients de l’impact de leur pratique sur l’environnement, les professionnels en anesthésie-réanimation ont entrepris depuis une dizaine d’années de développer des projets développement durable (DD) au sein des blocs opératoires(1). 

Sur le plan scientifique, outre les articles princeps publiés depuis 2012(2) et le guide coédité par le Comité Développement durable en santé (CD2S) et la Société française d’anesthésie-réanimation (Sfar) en 2017(3), on peut citer les « fiches pratiques » de la Sfar sur des sujets tels que le recyclage des plastiques et du métal, la réduction de l’utilisation des gaz anesthésiques ou celle de l’exposition aux perturbateurs endocriniens(4).  En 2020, avec des collègues anesthésistes américains, australiens et britanniques, nous avons publié une revue générale de la recherche en matière de développement durable dans le domaine de l’anesthésie-réanimation et des pistes de réflexion(5). L’analyse du cycle de vie (ACV) y est présentée comme la méthode la plus intéressante pour comparer et opposer les empreintes écologiques des produits, des processus et des systèmes. Des ACV ont ainsi exprimé l’empreinte carbone des dispositifs d’anesthésie réutilisables par rapport à ceux à usage unique (plateaux de médicaments, lames de laryngoscope…) ainsi que celle du traitement d’un patient en soins intensifs souffrant d’un choc ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.