Numéro 574 - mars 2018dossier

État des lieux

La qualité de vie au travail du personnel médical

Réformes successives et bouleversements organisationnels impactent directement la qualité de vie au travail des professionnels de santé : burn-out, manque de reconnaissance, risques psychosociaux… Afin de connaître la qualité de vie au travail de ces praticiens hospitaliers, d’où découlent sécurité patient et qualité des soins, les auteurs ont choisi d’étudier les liens entre les niveaux de satisfaction au travail et d’épuisement émotionnel, le soutien organisationnel perçu et le « workaholisme » du personnel médical d’un établissement hospitalier.

En 2016, le rapport de l’Inspection générale des affaires sociales signé Desailly-Chanson et Siahmed précise que « jusqu’à récemment, les risques psychosociaux (RPS) concernant le personnel médical hospitalier étaient soit passés sous silence, soit non décelés voire niés (1) ». Aujourd’hui, les institutions s’emparent de ce problème. En 2017, la Fédération hospitalière de France a publié les résultats d’une étude, afin d’identifier les besoins et attentes des médecins hospitaliers et des étudiants en médecine en matière de management et de gestion des ressources humaines (2). Le plan national stratégique d’amélioration de la qualité de vie au travail du 5 décembre 2016 précise que « les réformes hospitalières successives ont modifié en profondeur l’organisation territoriale de l’offre de soins, le financement, la gouvernance interne, la standardisation des pratiques et la démarche de certification […]. Dans ce contexte, un sentiment de malaise des professionnels de santé s’exprime, associé au sentiment de travail mal fait, autrement nommé conflit de valeurs, et qui peut être à l’origine de RPS (3)». Ces ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *