Numéro 595 - avril 2020expĂ©rience

performance

Prescrire responsable

La démarche originale du CHU de Nantes

La prescription (mĂ©dicaments, dispositifs mĂ©dicaux, examens complĂ©mentaires) est au cƓur de la prise en charge du patient et de la pratique mĂ©dicale. Elle comprend des enjeux fondamentaux en matiĂšre de qualitĂ© et de sĂ©curitĂ© des soins mais Ă©galement de dĂ©penses de santĂ© au regard d’un contexte budgĂ©taire contraint. D’oĂč l’importance d’une prescription juste et responsable garantissant la pertinence des soins. Conscientes de ces enjeux, les Ă©quipes du CHU de Nantes ont engagĂ© dĂšs 2015 une rĂ©flexion afin de diffuser les bonnes pratiques, contribuant notamment Ă  Ă©viter des examens inutiles aux patients et des surcoĂ»ts pour l’établissement.

La prescription, que ce soit par le nombre d’actes rĂ©alisĂ©s ou la dĂ©pense qu’elle reprĂ©sente dans un Ă©tablissement de santĂ©, constitue un enjeu de taille. Ainsi, au CHU de Nantes, des dizaines de milliers de prescriptions sont rĂ©alisĂ©es chaque annĂ©e, reprĂ©sentant prĂšs de 350 millions d’euros de dĂ©penses de santĂ©, comprenant essentiellement les dĂ©penses de mĂ©dicaments et de dispositifs mĂ©dicaux. Elles reprĂ©sentent prĂšs du quart des dĂ©penses de l’établissement. Ce poids dans le fonctionnement hospitalier fait de la prescription un enjeu majeur : sur le plan de la qualitĂ© et de la sĂ©curitĂ© des soins, la rĂ©alisation d’un acte de maniĂšre non pertinente peut ĂȘtre prĂ©judiciable Ă  diffĂ©rents titres notamment l’exposition du patient Ă  des risques iatrogĂšnes, l’engorgement des plateaux techniques (laboratoires, imagerie
) ou encore l’utilisation inadaptĂ©e de produits rares (sang
) ou en tension d’approvisionnement dans le contexte actuel de ruptures. La qualitĂ© et la sĂ©curitĂ© des soins reposent en effet, non pas sur l’objectif de dĂ©livrer le plus grand nombre d’examens au patient, mais bien de rĂ©aliser le bon acte, ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.