Numéro 581 - décembre 2018dossier

avis du CCNE*

Les enjeux éthiques du vieillissement

La production de l’avis n°128 du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) portant sur les enjeux éthiques du vieillissement s’inscrit dans un contexte normatif spécifique marqué, d’une part, par la loi n° 2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l’adaptation de la société au vieillissement, dite loi ASV, d’autre part par la loi n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé. Le CCNE reconnaît l’apport réel de cette législation mais insiste sur l’absence de réflexion, dans ces lois, sur le « sous-bassement éthique » de la question du grand âge, qui est l’objet de l’avis.

* CCNE, « Quel sens à la concentration des personnes âgées entre elles dans des établissements dits d’hébergement ? Quels leviers pour une société inclusive pour les personnes âgées ? », avis n° 128, 15 février 2018. www.ccne-ethique.fr Les auteurs de l’avis recommandent en premier lieu une meilleure considération des personnes âgées en tant que citoyens à part entière, titulaires de droits effectifs. Il apparaît possible, dans ce cadre, de s’appuyer tant sur les professionnels que sur les proches aidants pour assurer l’effectivité des droits des personnes âgées. Il importe aussi de repenser les normes verbales en vigueur, en commençant par le terme « Ehpad », qui contient le mot « hébergement », lequel renvoie à l’idée d’un logement provisoire pour des populations réfugiées ou sinistrées, et le mot « dépendantes » qui revêt une dimension péjorative. Il serait également souhaitable de mettre l’accent sur le rôle de l’éducation des enfants concernant leur rapport avec les personnes âgées, et sur leur sensibilisation précoce à la notion de solidarité. Sur ce point, il serait intéressant, ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.