Numéro 505 - avril 2011dossier

Partenariat

Le liens avec la tutelle

Qu’est-ce qui fait qu’une stratégie devient projet et qu’un projet s’incarne dans une ou plusieurs actions que l’on peut évaluer avec des indicateurs qui mesurent leurs effets sur la réalité ? À l’hôpital comme ailleurs, c’est la mobilisation de volontés qui se font communes vers un objectif partagé. Quand toutes les forces poussent dans le même sens, le but peut être atteint. Sont présentées ici les forces sur lesquelles s’est construit le partenariat entre la tutelle et les porteurs hospitaliers du projet d’équipe mobile gériatrique intra et extra-hospitalière : sur la base d’une conviction et d’une manière d’agir partagées.

La notion d’équipe mobile de gériatrie (EMG) était inscrite depuis 2002 dans les textes de programmation de l’offre de santé (circulaire 2002-157 du 18 mars 2002) comme solution à un dysfonctionnement qui affecte l’évaluation des besoins et l’orientation des personnes âgées dans le système de soins hospitalier. Mais pour que le texte s’incarne dans un véritable projet, il a fallu qu’il rencontre une volonté locale conjointe de l’inscrire dans la stratégie locale : celle de l’agence régionale de l’hospitalisation (ARH), des directions régionale et départementale des affaires sanitaires et sociales (Drass et Ddass) et du CHU de Rouen. Associés à l’écriture du schéma régional d’organisation des soins (Sros) par l’ARH, les gériatres du CHU ont apporté aux objectifs régionaux leurs convictions relatives à une prise en charge du vieillissement par un réseau qui exploite et diffuse les compétences hospitalières. Ces réflexions partagées ont durablement influencé les projets. La nécessité de compléter la filière gériatrique et de fluidifier la prise en charge des personnes âgées ont été deux des principes de construction du ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.