Numéro 554 - mars 2016dossier

Égalité des soins

L’amélioration de l’accessibilité aux soins

La question du territoire du GHT

La question du territoire du GHT est beaucoup plus importante qu’on ne le croit. La loi est claire : ce sont les établissements hospitaliers qui se regroupent via une relation contractuelle. Sans doute ce contrat est-il approuvé par le directeur de l’agence régionale de santé et sans doute le contenu en est-il en partie défini par les textes complémentaires, mais c’est bien aux établissements de proposer avec qui ils souhaitent s’associer et dans quel cadre territorial. Il n’est pas trop tard pour se poser les bonnes questions.

La question du territoire du GHT mérite d’être abordée du point de vue des patients comme de celui des soignants. Ces deux approches sont, du reste, convergentes. Le périmètre du GHT doit être celui qui convient aux patients et aux soignants Au niveau des patients La taille du GHT doit permettre l’exercice du droit à la santé (1) et notamment créer la confiance que l’on sera pris en charge où il le faut, quand il le faut, dans une égalité d’accès de tous à des soins sécurisés et de qualité. La littérature scientifique permet d’établir qu’au-delà de 45 minutes à 1 heure de trajet, la distance exerce un effet dissuasif sur la consommation des soins hospitaliers même lorsque ces soins hospitaliers seraient très nécessaires, en dehors peut-être des soins les plus rares ou nécessitant des compétences ou techniques très « pointues » (2). La taille du GHT doit donc être en accord avec l’idée de proximité et d’organisation équilibrée du territoire. Cette proximité est aujourd’hui d’autant plus nécessaire que sous peine d’être emporté, le système de santé doit aujourd’hui répondre à l’enjeu majeur du ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.