Numéro 523 - fĂ©vrier 2013note de lecture

Iatocratie

La fabrique de malades

Ces maladies qu’on nous invente

Voilà un livre salutaire qui nous aide à mieux comprendre pourquoi les Français consomment autant de médicaments, d’examens de biologie et d’actes exploratoires de toutes sortes. La « iatocratie » , ou prise de pouvoir par la médecine, prévue dès 1923 par Jules Romain avec son Dr Knock, est devenue une réalité tellement prégnante qu’il est bon de temps en temps de voir des médecins s’interroger, et nous interroger, sur une évolution sociétale qui, progressivement, transforme chacun d’entre nous en hypocondriaque, recherchant le bien-être permanent, la beauté et la vie éternelle grâce à la consommation de molécules et d’actes techniques de plus en plus élaborés mais qui, par leurs effets secondaires, ne sont pas toujours sans danger pour la santé.

Le fil conducteur de la démonstration, sans faille, que nous présente l’auteur procède des ressorts de la dramaturgie intemporelle. En premier lieu, les tyrans assoiffés d’argent frais : les sept grandes world companies pharmaceutiques qui contrôlent le marché du médicament à l’échelle de la planète, en utilisant des moyens que la morale collective abhorre, de fausses études scientifiques favorables à leur nouveau médicament, de fausses revues spécialisées, de vraies manipulations d’information par un marketing agressif représentant plus de dépenses (31,5 %) que la recherche, la fabrication et le contrôle des leaders d’opinion, la maîtrise des médias par le financement de leur publicité, la manipulation des prescripteurs dont elles financent 98 % de la formation continue… Dans la main des tyrans, les experts, suppôts de Satan, qui concourent à étendre le pouvoir pharmaceutique à une population de sujets toujours plus importante : le rêve absolu pour les PDG des firmes étant de produire des médicaments pour les bien-portants, objectif presque atteint ! Ainsi, en abaissant les seuils biologiques d’alerte sur l’état de risque ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.