Numéro 517 - juillet 2012(dossier)

Expériences de santé à l’étranger

Le dossier présenté ce mois-ci par Gestions hospitalières veut enrichir la palette des expériences étrangères dans le domaine sanitaire. Nous remercions chaleureusement les auteurs de ces articles pour leurs contributions et pour les ressentis personnels qu’ils ont parfois su apporter, interrogeant leur métier. Les entretiens que nous avons pu avoir soulignent particulièrement ce qu’apporte un ancrage étranger, notamment au Canada et en Allemagne, dans la pratique d’un professionnel formé en France. Mais éloigner son regard n’est pas chose aisée et il s’agit de tromper les écueils modernes. La frénésie quantitative et le benchmarking systématique tirent souvent des conclusions hâtives sur la base de chiffres censés être éloquents. La construction de modèles est généralement un réflexe en temps de crise, et la santé comme la sécurité sociale constituent généralement une référence pour évaluer quel degré de socialisation des risques une société est capable d’accepter. Aujourd’hui, le modèle germano-scandinave semble reprendre le rôle du modèle anglo-saxon de la fin des années 90. Nous laisserons ainsi aux auteurs et aux lecteurs le soin d’apprécier les expériences à leur valeur, sans tomber dans « l’obsession de l’ailleurs », qui est souvent « l’impossibilité de l’instant » (Cioran).