Numéro 567 - juillet 2017dossier

Optimiser et piloter

La data au cœur de la gouvernance régionale

Les deux projets data du CH de Saint-Denis, sur la durée moyenne de séjour et sur le recouvrement, ont montré qu’au-delà de la mesure de la précarité, l’utilisation massive des données constituait une véritable innovation qui pouvait servir à renouveler et enrichir le pilotage des établissements, y compris à un niveau régional. Suite au projet pilote mené par le CH de Saint-Denis en 2015 sur le recouvrement, l’agence régionale de santé Île-de-France (ARSIF) a lancé le programme régional « Optimisation du recouvrement et de la facturation des établissements hospitaliers» (Orfeh) en ciblant prioritairement dix établissements franciliens particulièrement exposés à ce contexte de précarité.

Améliorer le recouvrement d’établissements franciliens en tension Le projet Orfeh s’inscrit dans la volonté d’amélioration du pilotage budgétaire et financier des établissements de santé par les tutelles, en articulation avec les dispositifs existants décrits plus loin. Innovant, tant d’un point de vue de la méthodologie que de la gouvernance, il s’intéresse à la problématique du recouvrement, levier essentiel dans la recherche d’efficience et de marges de manœuvre financières, jusqu’alors peu exploité par les tutelles. L’objectif du projet est de proposer aux établissements de santé des solutions sur mesure pour dégager des marges financières, nécessaires à l’investissement notamment, de façon à éviter la mobilisation excessive de leurs ressources patrimoniales ou d’emprunts de long terme. Ce projet, qui reprend la démarche initiée lors du projet pilote au CH de Saint-Denis, s’organise en deux phases pour chaque établissement. La première, le diagnostic, fait dialoguer analyse de données et expertise des équipes pour identifier les principales zones de risque du circuit de facturation-recouvrement. À partir de cette ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *