Numéro 569 - octobre 2017point de vue

Réflexion

Confiance ou défiance en santé

Un choix politique

Un documentaire sur Arte à propos de la souffrance des soignants, un autre sur le Levothyrox sur France 2, un autre encore sur la vaccination, toute l’actualité de la santé de ce dernier mois se résume en ces mots : confiance et défiance. L’auteur y ajoute « participation » pour redonner vie à la première et faire taire la seconde.

Défiance… … des soignants et des patients envers l’institution médicale Que faut-il attendre pour qu’enfin on réintroduise la qualité dans l’évaluation des soins ? Son absence coûte cher, à tout point de vue ! Je me suis livré à un décompte macabre du nombre de morts des dysfonctionnements de notre système. Plus de 40 000 tous les ans (1), l’équivalent d’une ville comme Angoulême ou Bastia rayée de la carte. Même d’un point de vue strictement financier, se priver de la qualité pour juger du prix d’un acte est incohérent. Ainsi, un chirurgien qui doit réopérer parce qu’il a commis une erreur lors de la première intervention rapporte deux fois plus à son établissement ! L’absurdité comptable portée à son comble. Si l’on veut restaurer la confiance chez les patients comme chez les soignants, réintroduire la qualité en abandonnant l’approche exclusivement quantitative doit devenir un objectif prioritaire. Car la qualité c’est aussi une façon de redonner du sens au travail des soignants qui souffrent qu’on les en prive en leur imposant les mêmes règles du productivisme que dans l’industrie, comme on a pu le ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *