Numéro 567 - juillet 2017séminaire

nouvelles pratiques

Les communautés virtuelles de patients

Les facteurs d’engagement des patients

Le mardi 21 mars se tenait, dans les locaux de l’Essec Executive Education, au Cnit La Défense, une table ronde sur les communautés virtuelles de patients, inaugurant un cycle sur le thème des communautés en ligne *. La visée de cette table ronde était de poser les enjeux pour les différentes parties prenantes – patients, industriels, établissements de soin, praticiens, aidants –, de dresser un état des lieux des expériences réussies et de mettre en évidence les facteurs clés de succès de la création de telles communautés, mais également les freins à leur mise en place. La thématique des communautés virtuelles se trouve à la confluence des intérêts des patients, des praticiens, des établissements de soins et des industriels, porteuse d’enjeux tels que l’observance des traitements, l’éducation thérapeutique, la qualité de vie, l’amélioration des traitements, voire le codéveloppement de protocoles ou de produits innovants.

Définir une communauté virtuelle est un préalable nécessaire à la compréhension des facteurs d’engagement des patients. Les bénéfices induits pour ces patients constituent eux aussi un élément important de cet engagement dans des communautés en ligne. Ces communautés virtuelles constituent pour tout chercheur en sciences sociales un objet d’étude riche, hybride, à la confluence du digital, du social et du communautaire. [encadre_shortcode titre='enc_2017_338_01'] Pour l’entrepreneur, les modèles de création de valeur reposant sur ces communautés virtuelles sont nombreux. Ces logiques vont du recrutement de nouveaux clients à la co-innovation (ou cocréation) en passant par le test de concepts de nouvelles offres de services ou de produits. Les plateformes PatientsLikeMe et Carenity constituent des exemples de modèles économiques reposant sur ce type de dispositifs. [encadre_shortcode titre='enc_2017_338_02'] [encadre_shortcode titre='enc_2017_338_03'] Pour le patient, les facteurs d’engagement sont nombreux et divers. Ils doivent être pris en compte par les autres parties prenantes de ces dispositifs – médecins, hôpitaux, ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Débat

  1. Outre la présentation des motivations d’usages exposées dans l’article, l’étude des discussions engagées dans par les membres des communautés de patients met en exergue de nouvelles pratiques éducatives qui (re)questionnent le modèle d’éducation thérapeutique “classique” car si les patients cherchent effectivement du soutien socio-affectif comme cela se retrouve dans l’usage des réseaux sociaux, les communautés virtuelles de patients sont également un espace de valorisation du savoir expérientiel dans lequel s’engage des communautés de pratiques.
    http://www.adjectif.net/spip/spip.php?article282

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *