Numéro 601 - décembre 2020[Livres]

Elias Portolu

Grazia Deledda

Prix Nobel de littérature 1926, l’écrivaine italienne Grazia Deledda est rééditée en format poche par les éditions Cambourakis. Elias Portolu, c’est l’histoire d’un amour impossible entre le héros, qui donne son nom à l’œuvre, et Maddalena, qui va épouser son frère. Le roman ...

Numéro 601 - décembre 2020[Livres]

Histoire du fils

Marie-Hélène Lafon

J’aime Marie-Hélène Lafon. Nous avons tous nos auteurs préférés, pour des raisons qui nous échappent. Histoire du fils est un bijou. Pas un collier de diamants, plutôt une perle discrète. Là où des auteurs sur 500 pages nous en auraient moins dit, ce texte court, dans une langue ...

Numéro 601 - décembre 2020[Livres]

ÃŽle

Siri Ranva Hjelm Jacobsen

Et si, à défaut de voyager, vous vous échappiez quelques heures, dans la beauté des paysages et des traditions des îles Féroé ? Grâce à une plume poétique, l’auteure nous balade entre Mykines, Skuvanes ou autres endroits qui nous sont étrangers, entre ses parents et grands-parents, ...

Numéro 601 - décembre 2020[Livres]

Ne plus jamais marcher seuls

Laurent Seyer

Avec la verve d’un René Fallet, Laurent Seyer nous offre une lecture réjouissante, drôle, un pur moment de déconnexion. Ne plus jamais marcher seuls raconte une tranche de vie de Noémie Strauss, caricature de la Parisienne branchée, que l’on imagine désespérément communicante sur les ...

Numéro 601 - décembre 2020[Livres]

La très mirifique et déchirante histoire de l’homme qui inventa le livre de poche

Rolf Potts

J’aime beaucoup les éditions Incultes. Ce petit livre est l’occasion de les citer. En 57 pages, Rolf Potts raconte l’histoire d’Emanuel Haldeman-Julius, éditeur des « petits livres bleus » aux États-Unis : 300 millions de livres à bas prix, souvent controversés, ont ainsi ...

Numéro 601 - décembre 2020[Livres]

Édito – Le plaisir du temps long

Nous aurons ces prochaines semaines des soirées encore et toujours confinées où, à la faveur d’une lumière tamisée, lorsque la nuit vient mordre la fin du jour, demeure le plaisir de remplacer l’écran par le texte pour se laisser bercer par un imaginaire de circonstance. Les textes ...

Numéro 597 - juillet 2020[Livres]

Édito – L’été en poches et en liberté

L’été est le plus souvent une période de lectures vagabondes… On pioche dans sa bibliothèque des livres oubliés, les poches ajoutés après une visite chez le libraire, le dernier opus de l’un de nos auteurs favoris… On parcourt ceux offerts par des amis, on se permet des libertés ...