Numéro 536 - mai 2014dossier

Note de lecture

Réguler la santé

Alain Lopez vient de publier une synthèse de notre système de santé mais aussi des dynamiques de progrès. Il ne se contente pas de décrire les moyens de régulation : il en explicite de façon très vivante et éclairante les soubassements idéologiques, les choix possibles ainsi que les limites. Une présentation de cette nature n’était pas accessible jusqu’à maintenant, même sous la forme d’un ouvrage collectif. Elle a, sans aucun doute, bénéficié largement du parcours de son auteur  : psychiatre – il a maintenu de façon quasi constante une activité clinique – et médecin de santé publique, ayant exercé des fonctions de direction des services déconcentrés du ministère chargé des Affaires sociales et de la Santé (médecin inspecteur régional à la Drass Rhône-Alpes et directeur de la Drass Auvergne), Alain Lopez a été notamment membre de la « mission Ritter » sur la création des agences régionales de santé puis a largement contribué, au sein du secrétariat général des ministères sociaux, à l’élaboration de la loi du 23 juillet 2009 qui a réformé l’organisation du système de santé. Il est actuellement inspecteur général des affaires sociales.

L’ambition de l’ouvrage d’Alain Lopez est de dessiner une carte, assortie d’outils d’orientation, pour permettre d’entreprendre la construction d’une politique globale de santé : en situant les choix idéologiques et leurs conséquences ; en positionnant les différents moyens de la stratégie retenue par rapport aux besoins de l’action en santé ; en expliquant les étapes de la méthode et du processus de construction. Chacun sait qu’en ne suivant aucune politique, l’action publique n’assure pas un usage optimal des ressources et qu’en dispersant ses efforts, elle n’obtient pas les résultats indispensables. Une politique cohérente se constitue à partir de trois composantes : l’action sur les nombreux déterminants de santé ; l’emploi complémentaire de plusieurs modes d’intervention en faveur de la santé ; le recours à différents moyens de régulation associés. Les choix de méthodes et de processus pour la construction et d’outils pour agir sont sous-tendus par trois partis pris idéologiques, primordiaux, portant sur : la place accordée à la solidarité dans le financement de la santé ; la ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.